Comment bien procrastiner durant ses révisions de partiels ?

http://www.quickmeme.com/meme/3qlfhk

http://www.quickmeme.com/meme/3qlfhk

Le bonheur et l’euphorie de la fin du semestre ont vite été balayés par la perspective des partiels de début janvier. Ce qui était censé rimer avec fêtes de fin d’année s’est rapidement transformé en désespoir de l’étudiant condamné à réviser.

Voici un petit récapitulatif des différentes phases que tout étudiant qui se respecte a déjà traversées durant ses révisions (oui oui, celles que tu voulais déjà entamer la semaine passée) :

1) Faire des pronostics sur les sujets susceptibles de tomber durant le partiel

Vous vous dites que « ce sujet est déjà tombé en partiel l’an dernier, pas moyen qu’il retombe cette année » ou bien « on n’a même pas abordé ce chapitre en TD, il ne sert à rien » ? On vous arrête tout de suite, cette technique est foireuse. Comme si ton prof d’amphi avait lu dans tes pensées et savait donc que tu allais faire l’impasse sur cette partie si soporifique de son cours, il n’hésitera pas à te concocter un petit sujet dont tu te souviendras longtemps. Un conseil : ne sous-estime jamais la créativité de ton professeur.

2) Faire des calculs pour savoir si tu peux compenser une matière par une autre

Tel Einstein, tu te dévoueras à de nombreuses opérations mathématiques afin de savoir si cette matière qui te dégoûte tant a réellement besoin d’être validée. Tu te consacreras tellement à cette tâche que tu aurais largement eu le temps d’apprendre le cours par coeur à la place. A noter que cette phase de calcul t’arrivera également durant le jour même du partiel où tu réaliseras que tu as raté le partiel censé remonter ta moyenne.

3) Se convaincre que le mieux est d’y aller au talent

Au regret de te décevoir, tu es dépourvu de tout talent. Si tu te pointes au partiel sans avoir révisé, tu risques de te planter. Bisous.

4) « Ça va, je suis largeeee »

Ah, cette fameuse phrase qu’on se répète inlassablement alors qu’on n’est clairement pas du tout à jour dans son planning de révision ! D’ailleurs tu te maudiras d’avoir pensé cela lorsque la veille de ton partiel, à 2 heures du matin, tu seras en PLS devant ton cours, faute de t’y être pris à temps.

5) Penser naïvement que débuter une nouvelle série n’est pas une grosse erreur

« Elle a l’air pas mal cette série, allez, je me regarde un petit épisode et ensuite je m’y mets ! » Non, non et non. Estimer qu’il est possible de ne regarder qu’un seul épisode en période de révision, c’est un peu comme se convaincre qu’il est possible de ne manger qu’une seule part de pizza lorsque tu es en soirée. Bref, vous imaginez les dégâts.

6) Se demander pourquoi tu as choisi de faire des études

Cette question te hantera durant toute ta scolarité. Mais il ne faut pas oublier que la fac t’apportera des débouchés professionnels, que tu es chanceux de pouvoir poursuivre tes études et que certains rêveraient être à ta place (si si je t’assure).

 

Sur ce, bonnes révisions !

 

Picsou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *