https://co-city.fr/fr/projects/25-les-soupes-impopulaires-du-carillon-sans-abri-mais-pas-sans-talent

A Paris, des commerçants offrent leurs services aux plus démunis comme téléphoner ou boire un verre d’eau.

L’association Le Carillon a été créée en 2014 dans le 11e arrondissement de Paris, elle réunit aujourd’hui plus de 200 membres. Le fondateur, Louis-Xavier Leca est parti du constat qu’il n’y avait « pas vraiment de modèle d’engagement ancré dans le quotidien des habitants et des commerçants » afin d’aider les personnes sans domicile. Son objectif était de retrouver un « chacun pour tous, une sorte de contrepied au chacun pour soi », témoigne-t-il.

L’association propose vingt services différents qui sont dévoilés à l’aide de pictogrammes affichés sur la devanture de chaque commerce membre de l’association. Les sans-abri savent qu’ils seront accueillis avec le sourire.

Les services sont variés dans chaque établissement. Il peut s’agir d’aller aux toilettes dans un café, de dîner dans un restaurant ou d’avoir une coupe de cheveux gratuite chez le coiffeur. Certains commerçants ont également affiché le logo d’une oreille sur leur devanture en signe d’écoute et de discussion. Par ailleurs, une pharmacie a rejoint le mouvement il y a quelques mois. Elle propose des produits d’hygiène, une trousse à pharmacie et le droit de téléphoner en cas d’urgence.

Les personnes dans le besoin sont surprises par cet élan de bonté et de gentillesse qui entoure le quartier. Aujourd’hui, l’association compte plus de 500 commerçants à Paris, Lille, Nantes, Lyon, Marseille et Melun.

Laura Laplaud

Tweet