Des chiens pour aider les personnes diabétiques


Le chien est le meilleur ami de l’homme dit-on souvent. La nouvelle avancée scientifique le prouve à nouveau aujourd’hui. Aux Etats-Unis, en Espagne ou encore en Suisse, des chiens sont éduqués pour alerter des personnes atteintes de diabète lorsque leur taux de sucre chute ou augmente de façon dangereuse. Alertée suffisamment à temps, la personne malade peut ainsi réguler sa situation en ingérant quelque chose de sucré ou en s’injectant de l’insuline, l’hormone régulant le taux de sucre dans le sang.

Le diabète touchait en France 3 millions de personnes en 2013, selon la Fédération des diabétiques.

Les causes du diabète sont parfois des facteurs génétiques mais peuvent également être un problème de surpoids, d’obésité, de mauvaise alimentation ou de faible activité physique.

Certains chiens sont ainsi éduqués pour prévenir d’une crise d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie jour et nuit. Grâce à leur odorat beaucoup plus développé que le nôtre, ils sont capables de détecter un taux de sucre anormal et donc d’éviter certaines conséquences très graves comme le coma qui peut survenir pendant le sommeil, sans que personne ne s’en rende compte.

 

Mais comment ces chiens sont-ils formés ?

Ils sont éduqués dans certains pays comme le Canada pendant un temps allant de 4 à 18 mois. Chaque chien est élevé pour aider un seul et unique maître. C’est pendant cette période d’union entre l’homme et l’animal qu’un lien très fort se tisse entre eux, permettant à l’animal de développer son odorat et de reconnaître les odeurs que produit son maître. En effet, en cas de baisse de la glycémie, l’homme dégagera des odeurs différentes par son haleine et ses sueurs. En cas d’hypoglycémie, son humeur sera aussi différente. Le chien apprend donc à reconnaître ces facteurs et donner l’alerte à son maître quand l’un de ces symptômes se déclenche.

Il ne faut pas oublier que le chien reste un animal et qu’il lui arrive donc parfois de se tromper ou de s’endormir pendant la nuit.

Cela a déjà fait ses preuves aux Etats-Unis mais un chien dressé coûte en moyenne « 22 000 dollars et est principalement financé par des dons ». Plusieurs écoles forment ces chiens mais cette solution n’existe malheureusement pas encore en France.

 

Laura Laplaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *