Shoreditch, capitale de l’art urbain britannique

 

William Blake

Avant d’être réputé pour ses nombreuses œuvres d’art, le quartier de Soreditch a connu de nombreuses évolutions.

En effet, durant des siècles, la réputation du quartier de Shoreditch laissait à désirer ; pauvreté, bandits, tavernes, maisons closes et music halls couraient les rues.

Grâce à son histoire riche et mouvementée, ce quartier de l’est londonien présente une large diversité. Tout d’abord connu pour être le territoire du mythique Jack l’Eventreur, il fût également célèbre pour avoir accueilli des vagues de réfugiés qui peuplèrent ses chaussées. Des tisserants Huguenots qui ont lancé le commerce du textile aux Bangladeshis qui ont réanimé le quartier grâce à l’implantation de petits restaurants, la population n’a cessé, au fils des années, de se nuancer, chacune d’elle apportant une touche de sa propre culture.

Shoreditch est resté pendant longtemps un quartier de working class. Cependant, il y a quelques années, une nouvelle vague de hippies a fini par complètement transformer le secteur : implantation de nombreux pubs, de magasins Vegan ou encore de la nourriture scandinave, Shoreditch est peu à peu devenu la capitale des Hipsters.

Avec l’émergence de ce mouvement haut en couleur, cette région de Londres est rapidement devenue un musée à ciel ouvert pour tous les amateurs et professionnels du street art. Les œuvres d’arts affluent sur chaque pan de mur, dans les recoins de sombres ruelles ou encore sur les façades immenses des immeubles, qu’elles soient cachées ou bien visibles aux yeux de tous. L’art urbain fait désormais partie intégrante du décor et du quotidien des habitants.

MrCenzone

Cette culture s’est formée au sein des quartiers très populaires de Brick Lane et de Shoreditch grâce au passage de personnalités emblématiques comme Robbo, Banksy, ROA ou encore Jimmy C.

Aujourd’hui sous plexiglas, cette célèbre œuvre de Banksy, proche de la gare de Shoreditch, est l’une des plus attractive du quartier.

De nombreux artistes ont très vite pris en compte l’intérêt commercial que pouvait leur apporter le quartier et ont donc décidé de travailler avec des organisations qui permettent aux touristes, amateurs et professionnels de visiter certains endroits phares. Leurs œuvres d’art sont donc exposées au public, que cela soit dans des galeries ou tout simplement dans la rue.

La multiplication des œuvres et des styles a permit à Shoreditch de devenir l’un des quartiers les plus charmeurs de Londres.

Alexis Diaz and Juan Fernandez

Le mélange de styles et de techniques permet aux artistes de s’exprimer librement, de dénoncer et de jouer avec les infrastructures de la ville.

Amoureux de la photo, du street art ou petits curieux, je vous invite à vous laisser envoûter comme je l’ai été par ce quartier atypique et plein de charme.

Manon PALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *