« Rester vivant »

« Comment l’écrivain produit une forme qui participe à la réinvention de l’exposition en brouillant les cartes entre littérature et photographie, réel et fiction. » Palais de Tokyo

Aux premiers abords nous pourrions penser que notre fameux auteur se livre ici à une représentation de ses années mais il s’agit en réalité d’une exposition inattendue qui nous plonge dans un monde mêlé d’obscurité et d’onanisme. A son habitude, Houellebecq mélange les genres pour nous offrir une exposition étonnante.

Exposition temporaire pleine de sentiments, Michel Houellebecq joue à nouveau et toujours avec nos perceptions. Mêlant sons, photographies, films, que comprendrez-vous lorsqu’il vous dira : « Le bloc énuméré de l’œil qui se referme dans l’espace écrasé contient le dernier terme ».

Aidé par d’autres artistes pour la réalisation de ces petits films, il tente de réinventer la façon de penser l’exposition, grâce à une manière différente d’aborder l’art et la culture tout en suivant un scénario bien précis.

Entrez dans l’intimité de cet auteur complexe et insaisissable et observez son goût pour les voyages, son amour pour son chien et son plaisir des femmes. Nues, elles se dévoilent à nous sous le regard de notre auteur.

Du 23/06/2016 au 11/09/2016 au Palais de Tokyo

Laura Laplaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *