Le monde à travers l’objectif

sans-titre1

Affiche officielle du Salon de la Photo 2016

Cette année, le salon de la photo se tenait à porte de Versailles du 10 au 14 novembre. Alors que les professionnels trouvent ce salon moins en vogue que d’autres tels que le Photokina de Cologne ou encore le CES de Las Vegas, le public français a néanmoins répondu massivement présent pour découvrir toutes les nouveautés des 123 exposants. Le salon, lieu de rencontre pour professionnels, amateurs ou simples curieux, était organisé par l’un des principaux organisateurs d’événements mondiaux ; Comexposium.

Deux thématiques majeures était le centre de ce lieu de partage et de découverte ; La France et l’argentique, notamment mis en avant par le photographe Jean Marquis. L’exposition qui lui était dédiée regroupait des photographies en noir et blanc qui mettaient en avant le quotidien de français de toutes classes. Ainsi, nous pouvions aussi bien contempler des mineurs partant pour la mine ou encore deux femmes appartenant à la petite bourgeoisie, adossées à la rambarde d’un pont. Jean Marquis est reconnu pour ses photos au grain marqué et admirablement maîtrisé, mais également pour sa passion pour l’éclairage nocturne. A travers son œil aiguisé, il nous livre la véritable histoire des français dans leur quotidien.

Nombres d’exposants présentaient leurs nouveautés ; notamment Nikon qui permettait de s’essayer à la réalité virtuelle avec son Keymission 360. Equipé d’un casque, d’un oculus rift et armé d’un capteur, les visiteurs pouvaient survolés les plaines en parapente sur la musique « Welcome Home » de Radical Face ou encore approcher des animaux sauvages au plus près. Ces derniers découvraient alors de nouvelles sensations comme l’impression que le sol se dérobait sous leurs pieds. Appareils photos, smartphones ou imprimantes dernier cri, tous les éléments étaient réunis pour plonger les observateurs dans le monde magnifique et passionnant de la photographie.

Quoi de mieux que d’échanger avec des professionnels qui vous font découvrir leurs mondes ?

Comme le dit John Stuart Mill, « la photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard ». Capturer le moment présent, immortaliser un événement auquel on assistera peut être qu’une fois dans sa vie, la photo est un véritable moyen d’expression et de partage.

 

Manon Pallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *